Respiration / relaxation

La respiration est l’activité que nous pouvons contrôler (en partie) la plus élémentaire et vitale. Pour survivre à court terme, on peut se passer de manger ou même de boire, mais sûrement pas de respirer!

Il faut savoir que la respiration est contrôlée par le système nerveux somatique (que l’on peut contrôler volontairement) ainsi que le système nerveux autonome (automatique). Cette propriété rend la respiration intéressante puisqu’elle permet d’influer sur les ordres donnés par le système nerveux autonome. La respiration est ainsi le seul moyen d’influencer notre système nerveux autonome et notamment de calmer le système nerveux orthosympathique (mise en alerte de l’organisme) en stimulant le système parasympathique (de relâchement, réparation). C’est ainsi le meilleur moyen et le plus facile de favoriser la relaxation.[1]

La respiration utilise le diaphragme, grosse membrane fibreuse et musculaire séparant le thorax de l’abdomen qui va créer une dépression dans les poumons lorsqu’il s’abaisse, permettant à l’air de rentrer. C’est le phénomène d’inspiration permettant de mettre en contact l’air avec les poumons, permettant d’échanger l’oxygène venant de l’air et le dioxyde de carbone dont le corps n’a pas besoin. [2]

Il se trouve que le diaphragme est entouré des presque tous les organes vitaux: coeur, foie, vésicule biliaire, estomac, poumons et un peu plus loin les reins et le pancréas. Ainsi, sa mobilisation va permettre un véritable massage de ces organes, leur assurant une bonne mobilité et ainsi une bonne santé! Cela est notamment bien décrit en Médecine Traditionnelle Chinoise. On parle de « respiration de longue vie ».

L’oxygène apporté à l’organisme par la respiration va permettre de créer de l’énergie nécessaire au fonctionnement du corps humain et à la digestion des aliments. Ainsi, une mauvaise mécanique respiratoire ou une mauvaise conscience de notre respiration va altérer notre santé. Cela peut être le cas de nos jours avec notre sédentarisation (la position assise prolongée notamment) et notre stress quotidien.

Plusieurs études ont montré qu’une bonne respiration avait un effet bénéfique sur certaines maladies, notamment les cancers. [3]

La respiration diaphragmatique peut aussi aider à traiter les troubles de l’alimentation, la constipation fonctionnelle chronique, l’hypertension, la migraine et l’anxiété, ainsi que la qualité de vie des patients atteints de cancer et de reflux gastro-œsophagiens (RGO) et la capacité cardiorespiratoire des patients souffrant d’insuffisance cardiaque. [4]

Passons à la pratique


[1] Efficacité de la respiration diaphragmatique pour réduire le stress physiologique et psychologique chez les adultes: une revue systématique quantitative, 2019, URL: https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31436595/ (traduction française)

[2] Inserm, Au coeur des organes: La respiration, vidéo youtube, URL: https://www.youtube.com/watch?v=tYTbbPSGIHk

[3] Bingai Liu, Respiration dans le Qigong Guolin (Xi-Xi-Hu) et lutte contre le cancer, Colloque Respiration, conscience, bien-être, faculté de médecine de Nice, 2017, URL: https://youtu.be/ZitrmePNQG8

[4] Effets de la respiration diaphragmatique sur la santé: une revue narrative, 2020, URL: https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33076360/ (traduction française)


Plan